Catégories

Bruichladdich Distillery

Publié le : 16/11/2019 11:10:33
Catégories : Whisky

Bruichladdich

La distillerie Bruichladdich est située au nord-est de l’île d’islay (prononcé ail-là) près de la ville de Port Charlotte.

Elle fût crée par Robert harvey en 1881, un talentueux ingénieur de 23 ans.

A l’heure actuel, la plus part de ses installations sont toujours utilisées notamment le cœur de la distillerie "les alambics". Il conserva la distillerie jusqu’en 1929, après, Bruichladdich changea de main à 6 reprise jusqu’au rachat par un consortium d’investisseur en 2000 qui choisi de placer a sa tête Jim Mc ewan qui pendant 15 ans créa la renommée de la maison.

Jim cassa les codes du whisky d’islay d’une pars en développent une gamme large de whiskies non tourbés, d’autre pars en travaillant sur des vieillissements en fûts de grands vins. Il fit renaître une marque disparue, " port-charlotte " qui produira des whiskies fortement tourbés (40 ppm en moyenne).

Après cela Jim développa la marque Octomore, nom de la ferme d’où provient l’eau utilisée par la distillerie. Pour cette gamme hors norme seul l’orge de cette ferme sera utilisée et le niveau de concentration en tourbe sera hors norme, selon les cuvées entre 166 ppm et 258 ppm.

Maintenant propriété de Remy Cointreau, la maison bruichladdich produit toujours des malts d’exception sous le nez vigilant de Adam Hannett (maître de chai actuel de la maison). La maison Bruichladdich est la seule de l’île à avoir sa propre chaîne d’embouteillage, et tous ses whiskies sont produits , embouteillés et lentement vieillis sur l’Ile.

The classic laddie

Le whisky le plus floral de la maison.

L’orge est uniquement écossais et le vieillissement en fût de bourbon pour apporter le maximum de rondeur.

D'une couleur jaune doré, ce whisky à un nez sur les fleurs des champs, fleur de cerisier, puis légères trace d’iode. La bouche dévoile un whisky frais grâce à sa touche saline qui renforce cette sensation de légèreté. Final sur les agrumes avec une belle onctuosité.

Bruichladdich, The Classic Laddie

Black art 1990, 26 ans d’âge

Un whisky don seul Adam Hannett maître de chai connait l’assemblage, en effet il a disposé de 5000 fûts différents dans lesquels il à pioché, pour composer ce black art 1990.

Robe noisette brillante au reflet cuivré vous transportant dans un monde d’épices, de richesse et de volupté. Au nez, les arômes doux de confiture de mûres, de chocolat, raisin sec de baie de sureau ainsi que des notes de nougat de tartre aux citrons, pour finir en trame de fond sur des notes de cèdre. Une fois sur le palais,ce nectar impressionne par sa douceur et son élégance.

Vous l’aurais compris, déguster ce whisky est une expérience à pars, que seul le vieillissement lent d’un sigle malt patiemment attendu peut vous apporter.

Bruichladdich, Black art 1990

The organic multivintage

Cette cuvée embouteillé par l’ancien maître de chai de la maison Jim Mc ewan, est distillée a partir d’orge bio écossé.

D’une jolie couleur jaune or, ce whisky très parfumé dévoile des notes de citron confit, amandes grillées, avec quelques notes plus délicates de melon et de fruits exotiques. En bouche un joli gras nous procure des saveurs de miel, de pain toasté. La finale reste dans ces notes gourmandes.

Bruichladic, The organic multivintage

Bruccladich Islay Barley 2010

Barley (orge en écossais), provient uniquement d’Islay, deux variétés sont utilisées (Optic et Oxbridge). Vieillissement en fûts de Bourbon, Rivesaltes, Jurançon et Banyuls.

D’un jolie doré, floral aux premier nez, pour offre ensuite des parfum de biscuits sortant du four, de pomme et de caramel avec quelques notes boisées. En bouche, l'attaque d’abord tendre devient ensuite plus musclée en milieux de bouche, c’est alors que des arômes boisés et poivrés se révèlent. La finale saline rend ce 2010 assez tonique.

Bruichladdich, Isley Barley 2010

Bruichladdich 1985/32 yo

Il s’agit des dernier fûts oubliés. Ils furent retrouvés par Jim McEwan (maitre de chai de 2000 à 2015), puis finalement embouteillé par Adam Hannett. Trois générations de distillateurs se sont succédés pour finalement nous proposer ce whisky âgé de 32 ans.

D’une couleur orangé au reflets rosés, ce whisky nous offre un nez d’une grande complexité, orange sanguine, banane, noix de coco, vanille, noisette, miel mais aussi des notes plus fraîches de géranium et de bruyères. En bouche, la texture sirupeuse vous enveloppe le palais, très savoureux on y retrouve la framboise, la cerise confite, ainsi que des saveurs épicées qui rappellent la muscade fraîchement rappée.

Un très grand moment de dégustation que seul le temps peu nous apporter, à déguster religieusement.

Bruichladdich, 1985/32 yo

Partager ce contenu

You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire